Generation Hypnose Chargement en cours...
Generation Hypnose
DEUX GRANDES FORMES D’HYPNOSE ©Auteur G. Ettzevoglov : https://www.ettzevoglov-gerome.com

DEUX GRANDES FORMES D'HYPNOSE ©Auteur G. Ettzevoglov : https://www.ettzevoglov-gerome.com

Nous contacter Contactez-nous

Il existent de nombreuses façons de « parler l’hypnose », elles répondent à deux grandes formes.

Hypnose formelle & Hypnose informelle

1. Hypnose formelle
Elle est la première et la plus connue et est majoritairement utilisée par l’ensemble des praticiens de l’hypnose. Elle nous vient le plus facilement à l’esprit lorsque l’on évoque une séance d’hypnose dans la relation d’aide. Elle répond à une forme communément pratiquée en consultation et présentée par les médias.

Généralités pratiques
Assis ou couché (suivant le cadre de l’intervention et les compétences du praticien de l’hypnose), vous êtes dans ce cas plutôt d’apparence passive.

Le praticien de l’hypnose procède à une induction hypnotique et à une émancipation de cet état hypnotique jusqu’à une transe formelle.

Il va ensuite vous y faire évoluer vers la réalisation de l’objectif de votre séance. Pour cela, vous aurez les yeux fermés, serez immobile et vivrez ce moment en silence.

Dans quelques cas, vous pourrez répondre aux questions du praticien par un ou plusieurs signes ou parler (selon le choix du praticien).

Globalement, le praticien parlera le plus.

L’observateur extérieur aura l’impression plus ou moins grande que vous dormez. Il se pourra aussi que vous soyez dans un état assez similaire au sommeil sans pour autant l’être vraiment.

2. Hypnose informelle
Quelques rares spécialistes de l’hypnose l’utilisent avec dextérité.
C’est une hypnose conversationnelle, dite aussi hypnose communicationnelle ou conversation hypnotique. Elle peut être directe ou indirecte, permissive ou dirigiste, comme toute forme d’hypnose. Ses effets sont tout aussi remarquables que ceux de l’hypnose formelle.

Le praticien spécialisé en hypnose informelle peut aisément transiter vers une hypnose formelle si besoin est. Pour cela, il intensifiera la transe par le langage dynamique de l’hypnose.

Le spectateur sera dans l’impossibilité de comprendre les processus subtils engagés. Il ne pourra que remarquer que la personne vivant cette séance d’hypnose informelle fluctue comme dans un songe ou un rêve.

Généralités pratiques
Debout, assis ou couché (suivant le cadre de l’intervention), vous conversez avec le praticien de l’hypnose. Cette communication gravite essentiellement autour des objectifs de votre séance. Étrangement, vous ressentez un ensemble de sensations extrêmement apaisantes. La sérénité qui vous anime vous permet de laisser émerger quelques pensées dont vous sembliez ignorer l’existence en vous.

Tout vous paraît, plus simple et à la fois plus clair. Les sensations désagréables qui pouvaient exister avant cette séance d’hypnose informelle, se sont atténuées considérablement ou dissipées totalement.

Pourtant, hormis le calme qui émane de la voix du praticien, et la justesse de son langage, vous n’avez rien remarqué de spécial ou d’anormal. À aucun moment, il ne vous a parlé d’hypnose ou de relaxation.

Vous êtes tellement bien. Vous avez l’envie de fermer les yeux pour mieux ressentir ces changements en vous. Rien ne vous en empêche. Vous avez l’impression de disposer de tout le temps dont vous avez besoin. C’est vous qui aménagez le temps alloué à chaque parole. Vous avez le sentiment d’être écouté, d’être entendu. Les mots que vous utilisez ont ici une valeur incommensurable…

« Extrait d’un article de G. ETTZEVOGLOV www.ettzevoglov-gerome.com »